Il y a une raison pour laquelle nous sommes numéro 1

Appelez-nous au 514-906-8839

FINANCEMENT STRATÉGIQUE – Où trouver le capital nécessaire aux besoins de l’entreprise – Partie II

Dans la première partie de notre article sur le financement stratégique, nous avons discuté des types de financement suivants:

  • Ligne de crédit offerte par les banques
  • Prêts
  • Escompte de factures (affacturage)
  • Financement des actifs

Les autres options de financements se trouvent dans la catégorie suivante: Autres méthodes de financement.

L’expression « autre méthode de financement » est un terme générique utilisé pour décrire une variété d’options qui cohabitent avec les produits offerts d’institutions bancaires traditionnelles, d’affacturage et d’escompte de factures.

Le marché des autres méthodes de financement comprend une vaste gamme de nouveaux modèles, notamment le prêt entre pairs, le financement participatif et les institutions spécialisées de financement qui offrent des produits comme le financement sélectif de factures et les plateformes de négociation de factures.

Les institutions spécialisées disposent de plus de flexibilité que les sources de financement traditionnelles et peuvent souvent vous offrir des délais plus rapides face à de bonnes affaires. Le financement participatif, le prêt entre pairs et les plateformes de négociation de factures dépendent largement de plateformes électroniques qui permettent à plusieurs investisseurs et emprunteurs de se rencontrer.

La section ci-dessous examinera les principales options parmi les différentes autres sources de financement et les sources émergentes.

Financement sélectif de factures

À l’opposé des sociétés traditionnelles d’affacturage, du financement ou de l’escompte de factures, le financement sélectif de factures permet aux entreprises de choisir quelles factures ou quels débiteurs elles souhaitent proposer pour obtenir du financement. L’entrepreneur peut décider à quel moment et quelle somme il désire recevoir, somme tirée des factures sélectionnées. Le fournisseur convient d’une méthode régulière de travailler avec l’entreprise. Sur présentation d’une facture valide, le capital est disponible dès que la validité de la facture a été confirmée. Pour chacune des factures, il est habituellement possible de tirer entre 70 % et 85 % du total, un pourcentage convenu au préalable.

Le financement sélectif des factures est une excellente option si vous recherchez la flexibilité. En effet, il n’y a aucun contrat pour l’entreprise et vous pouvez y puiser lorsque vous en avez besoin. Les entrepreneurs ont un contrôle direct sur les coûts et ont la possibilité de rembourser plus tôt si des fonds supplémentaires deviennent disponibles d’une autre source.

Une contrepartie supplémentaire est souvent exigée pour protéger le prêt, notamment une charge sur les actifs de l’entreprise et un cautionnement personnel de la part des directeurs ou des propriétaires.

Plateformes de négociation de factures

La négociation de factures est une option de financement à court terme. L’emprunteur ouvre une session sur une plateforme en ligne et soumet une facture à vendre.

La plateforme de négociations de factures donnera son aval préalable pour s’assurer que le débiteur est solvable. Si la qualité de la créance satisfait aux exigences, tous les détails de la facture seront affichés sur la plateforme et le processus de vente aux enchères commencera.

Les bailleurs de fonds potentiels commenceront une vente aux enchères inversée en ligne. Plus le bailleur de fonds est enclin à se procurer la facture, plus le taux d’intérêt sera faible pour l’emprunteur. Si l’offre n’est pas suffisamment alléchante, la négociation échouera. Les négociations de factures se font exclusivement sur Internet en raison de l’efficacité de gestion.

Lorsque la facture vient à échéance, le débiteur paie directement sur la plateforme. L’entreprise demeure toutefois responsable de s’assurer du paiement de la facture.

Au remboursement, la plateforme déduit ses propres frais et remet le capital et les intérêts à chaque bailleur de fonds. En présence d’un remboursement incomplet, l’entreprise devra combler la différence.

Certaines plateformes de négociation commencent maintenant à demander des contreparties supplémentaires sous la forme de charges pour l’entreprise et de cautionnements personnels des directeurs et/ou des actionnaires.

Prêt entre pairs 

Le prêt entre pairs permet à plusieurs petits investisseurs de prêter de l’argent directement à une entreprise. Il peut s’agir d’une bonne solution pour un financement à long terme.

La durée du prêt est convenue à l’avance par toutes les parties et, comme pour un prêt commercial normal, l’entreprise versera des intérêts, habituellement trimestriels. Afin d’attirer les bailleurs de fonds, la proposition doit démontrer une forte probabilité de remboursement du capital et des intérêts selon les modalités convenues.

Un non-paiement peut entraîner des pénalités, notamment une demande de remboursement immédiat ou une augmentation du taux d’intérêt si le prêt demeure en souffrance.

Le fournisseur de la plateforme agit en tant qu’intermédiaire entre le bailleur de fonds et l’emprunteur. En dernier lieu, il sera tenu d’exiger la contrepartie au nom de chaque bailleur de fonds.

Si un prêt a été correctement remboursé, et en présence de contreparties suffisantes, il est souvent possible de reprendre les négociations avec le bailleur de fonds pour un deuxième prêt entre pairs ou pour une ronde ultérieure d’emprunt. Chaque nouveau prêt sera affiché distinctement sur la plate-forme avec la justification pour cette nouvelle demande.

Une contrepartie devra être offerte, habituellement sous la forme d’une charge sur les actifs de l’entreprise (obligation non garantie) et un cautionnement personnel. L’argent de l’investisseur est à risque si le prêt n’est pas remboursé.

Financement participatif

Le financement participatif exige l’affichage d’un plan d’affaires sur un site Web spécialisé où plusieurs petits investisseurs offrent du financement. Le montant ciblé nécessaire doit être indiqué sur le site.

Le financement participatif est une bonne option pour les entreprises qui ne souhaitent pas engager des frais d’intérêt. Cependant, à l’atteinte des résultats, les investisseurs détiendront des actions et auront certains droits sur l’entreprise. Par exemple, ils peuvent exiger des données comme des états financiers vérifiés et devront être informés de l’évolution des revenus. Les propriétaires actuels n’ont pas besoin de fournir une contrepartie personnelle.

Il existe deux principaux types de financement participatif. Les attentes des investisseurs varient en fonction de ce qu’ils recherchent :

  1. Financement pour attentes particulières : Ce type de financement est souvent utilisé dans le secteur du divertissement. Il sert, par exemple, à payer un musicien pour la production d’un nouvel album ou pour couvrir les frais de nouveaux spectacles. Dans ce cas, l’investisseur ne s’attend pas nécessairement à un rendement sur le capital investi, mais plutôt à certains droits spéciaux comme des exemplaires anticipés d’un CD ou des billets à prix spéciaux pour un spectacle.
  2. Financement par actions : Comparable à un financement providentiel, l’investisseur s’attend à un rendement annuel sous forme de dividendes, et pourrait attendre la vente de l’entreprise pour réaliser un profit sur son investissement. L’argent de l’investisseur est à risque si l’entreprise s’effondre.

Investissement providentiel 

Un financement par actions plutôt que par dette pour accéder à du capital. Les fonds sont avancés par des individus très fortunés, qui apportent parfois, en plus des capitaux, de l’expérience utile. Les investisseurs providentiels s’attendent habituellement à une croissance rapide suivie d’une sortie (comme la vente) qui leur permettent d’obtenir un rendement sur leur investissement.

« Du point de vue des partenaires externes, comme les banques ou les investisseurs potentiels, avoir recours à un CFO à temps  partiel au sein de l’équipe ajoute réellement de la valeur. »

Financement commercial 

La somme d’argent est avancée pour permettre l’achat de biens (habituellement de l’étranger) avant qu’ils ne soient vendus. Les biens achetés servent de contrepartie aux bailleurs de fonds. Ils doivent être faciles à vendre ou faire partie

d’une commande confirmée. Le financement commercial est habituellement offert aux entreprises bien établies ayant fait preuve d’un bon crédit. Le contrat comprendra des valeurs de transactions et une marge minimums.

Financement de la chaîne d’approvisionnement

Le partenaire financier prend contrôle de la chaîne d’approvisionnement en effectuant, habituellement, les paiements directement au fournisseur. Les biens achetés servent de contrepartie. On exerce habituellement un degré élevé d’engagement et de contrôle sur l’entreprise de l’emprunteur, et on exige invariablement une autre contrepartie.

Sociétés de capital-investissement

Les sociétés de capital-investissement fournissent des capitaux à moyen et à long terme en échange d’une participation en capital dans les entreprises à très fort potentiel de croissance.

Le rendement de l’investisseur dépend de la croissance et de la rentabilité de l’entreprise. De ce fait, la plupart des investisseurs privés veulent travailler avec vous en tant que partenaires afin de faire croître l’entreprise.

Ce financement convient mieux à des entreprises qui recherchent des capitaux à long terme pour financer leurs activités d’expansion.

Premier appel public à l’épargne

C’est à ce moment que votre entreprise devient publique et qu’il est possible d’acheter et de négocier des actions publiquement. Habituellement, ce genre de financement est utilisé uniquement pour de grandes entreprises.

Au Canada, la Bourse de Toronto (TSX) est le marché à grande capitalisation, alors que la Bourse de croissance TSX est un marché public des sociétés en émergence. La Bourse de Montréal (MX) est un marché de produits dérivés où se négocie les contrats à terme et les options sur contrats à terme.

 

Conclusion

Le financement est souvent le catalyseur pour faire passer votre entreprise à un niveau supérieur. Il vous revient de décider si vous souhaitez un financement de la croissance de votre entreprise avec un partenaire de capital-risque ou par dette. Lorsque vous faites appel à un financement par actions, si le partenaire idéal peut être trouvé, il peut faire toute une différence pour votre entreprise. Il se peut que l’investisseur fournisse non seulement le financement, mais augmente la valeur de votre entreprise en termes d’expérience, d’expertise, d’infrastructure et de canaux à commercialiser. Toutefois, cela se traduit par une perte partielle ou complète du contrôle de l’exploitation de votre entreprise. Pour plusieurs, cette perte de contrôle n’est pas appropriée.

Le financement par emprunt peut être complexe et exaspérant, et la gamme croissante d’autres sources de financement ne facilite pas le processus, mais il vous permet de maintenir le contrôle au fur et à mesure que votre entreprise évolue.

Néanmoins, si vous êtes comme la plupart des entrepreneurs, vous voudrez tout simplement obtenir les fonds et êtes moins intéressé par la manière de les obtenir.

Cela convient bien si votre entreprise dispose d’un CFO à temps plein ayant suffisamment d’expérience en mobilisation de fonds. Seulement, en tant que PME, vous n’avez probablement pas cette personne dans votre équipe ou, si vous avez un CFO à temps plein, il n’a probablement pas l’expérience nécessaire pour une mobilisation de fonds, que ce soit par dette ou par participation par actions. Quelles options s’offrent à vous?

Vous pouvez embaucher un CFO à temps partiel chevronné pour gérer tout le processus en votre nom. Il ou elle gérera tous les éléments : de l’établissement des objectifs immédiats ou à long terme à la recherche du bon type de partenaires pour financer l’entreprise.

Découvrez maintenant vos options de financement!

Pour découvrir vos options de financement, planifiez un appel individuel gratuit avec l’un de nos CFO spécialisés en financement. Voici nos coordonnées :

tél. : 514 906-8839
adresse courriel : [email protected]
www.lecentrecfo.ca

FINANCEMENT STRATÉGIQUE – Où trouver le capital nécessaire aux besoins de l’entreprise

Le financement d’entreprises en croissance est l’un des principaux défis auxquels feront face tout entrepreneur et propriétaire. Bien que la gamme d’options de financement s’accroît, réussir à en obtenir peut demander beaucoup de temps et être frustrant même pour l’entrepreneur le plus chevronné.

Il peut être difficile de savoir que faire et où aller lorsque vous avez besoin d’un fonds de roulement pour soutenir votre croissance, de mobiliser des fonds pour pénétrer de nouveaux marchés, de lancer une nouvelle gamme de produits, ou même, de devoir mobiliser des fonds pour satisfaire aux exigences d’une nouvelle entreprise commerciale.

Ayant comme carte maîtresse le fait d’« exercer ce métier pour gagner son pain », le présent rapport résume le processus, vous dirige vers les bailleurs de fonds et sur la bonne voie pour obtenir les conseils, dont vous aurez probablement besoin, de spécialistes indépendants.

Dans cet article en deux parties, nous découvrirons :

  • Quel genre de financement conviendra à vos besoins?
  • Quelles sources de financement (notamment les avantages et les désavantages de chaque solution) sont disponibles.
  • Comment obtenir les conseils d’un spécialiste indépendant qui vous aidera à naviguer les options de financement et à présenter votre cas pour obtenir les meilleures chances de réussite?

Introduction

Que vous ayez besoin de mille ou de dix millions de dollars, seuls deux types de financement s’offrent à vous : la participation (offre d’actions de l’entreprise en échange de capitaux) et la dette (emprunt d’argent). La première étape de la mobilisation de fonds consiste à décider entre les deux. Dans le monde des PME, le choix varie seulement en fonction des préférences de l’entrepreneur et de la phase d’évolution de l’entreprise.

Si vous désirez maintenir le plein contrôle, vous préférerez habituellement vous engager sur la voie de l’emprunt. Toutefois, si cela n’est pas une préoccupation, un fonds d’actions peut souvent se traduire par une croissance plus rapide. Cela peut être un bon choix, principalement si vous savez très clairement comment cela se terminera et que cette stratégie de sortie est alignée avec les autres fournisseurs de capital-risque.

Pour la plupart des PME, l’entrepreneur ou le propriétaire est la personne responsable du financement pour combler les besoins de l’entreprise. Lorsqu’il est question de financement par l’emprunt et selon notre expérience, les banques sont encore les institutions les plus fréquemment sollicitées à cette fin. Mais, de plus en plus, les entrepreneurs entendent parler de nouvelles formes de financement indépendantes des banques traditionnelles et commencent à les utiliser. Cet autre marché de financement, pouvant être qualifié de marché parallèle, est en croissance rapide et a plus que doublé année après année en passant d’une valeur de 267 millions de livres sterling en 2012 à 666 millions de GBP en 2013 pour atteindre 1,74 milliard de GBP en 2014, selon  l’ « UK  Alternative Finance Industry Report »¹.

Le financement par capitaux peut provenir de différentes sources : les investisseurs providentiels et les sociétés traditionnelles de capital-risque. Selon vos ambitions, il y a également la possibilité d’associer la dette et le financement par capital-risque qui fourniront une base de capitaux pour une croissance à long terme et un fonds de roulement pour soutenir les activités de l’entreprise.

Bien qu’il soit possible de fournir d’innombrables conseils aux entreprises qui cherchent à mobiliser des fonds de démarrage d’entreprise, le présent rapport examine principalement les défis auxquels font face les moyennes entreprises en fonctionnement qui ont besoin de financement pour poursuivre leur croissance (revenu annuel entre 2M et 50M GBP ou employant entre 10 et 250 personnes).

 

Sources de financement pour les moyennes entreprises

Ligne de crédit offerte par les banques

Pour plusieurs entreprises, la ligne de crédit offerte par la banque est la forme traditionnelle de financement issue d’une relation de plusieurs années.

Bien qu’il soit rapide d’obtenir une ligne crédit, la banque peut en exiger le remboursement sur demande, soit un écueil important pour les entreprises. Lorsque les choses tournent mal et que vous avez besoin de cet apport financier, ce peut être au même moment que la banque en demande le remboursement, principalement si vous n’avez pas établi une solide relation avec la banque de sorte qu’elle comprenne le fonctionnement de votre entreprise.

Prêts

Un prêt bancaire à terme aura une date d’échéance et exigera le remboursement du capital sur une période de temps déterminée (habituellement de deux à cinq ans). Dans ce cas, la banque ne peut pas exiger le remboursement quand elle le veut pourvu que vous remboursiez la somme selon les modalités du prêt. Il s’agit d’un avantage pour l’entrepreneur. Par contre, l’entreprise et, règle générale, le propriétaire devront présenter à la banque une contrepartie solide pour ce prêt, habituellement les actifs de l’entreprise et, souvent les biens personnels du propriétaire par l’entremise d’un cautionnement personnel.

Ironiquement, comme dans le cas des lignes de crédit d’exploitation, plus l’entreprise est rentable et dégage un flux de liquidités, plus faible est la probabilité que les banques demandent une contrepartie.

Le principe est simple : si votre entreprise a bien réussi au fil des ans et que la banque croit que ce rendement se poursuivra, il sera alors plus facile d’emprunter avec une contrepartie ou, dans certains cas, avec les flux de trésorerie de l’entreprise.

Escompte de factures (affacturage)

L’escompte de factures, aussi dénommée affacturage, s’est davantage répandu dans les dernières années. Les banques et d’autres entreprises spécialisées d’affacturage prêtent de l’argent en contrepartie de vos comptes clients. En cas de faillite de l’entreprise, la banque ou l’entreprise spécialisée dispose d’une meilleure contrepartie que dans le cas d’une ligne de crédit traditionnelle.

L’affacturage se traduit en fait par la vente de vos factures commerciales impayées à un tiers. Vous recevrez immédiatement un pourcentage de la somme (environ 80 % habituellement), qui contribuera à votre flux de trésorerie, et le reste au recouvrement des factures.

Le financement avec le recours aux factures peut vraiment être avantageux aux entreprises qui grandissent et peut vous aider à combler les délais entre la livraison des biens ou la prestation de services et le paiement de vos clients.

Financement des actifs

L’ensemble de la combinaison des sources de financement d’une entreprise est un facteur déterminant du financement. Le financement des actifs peut s’utiliser pour financer les immobilisations comme une usine et de la machinerie, du matériel, des ordinateurs et des véhicules. Toutes les principales banques disposent d’une branche de financement des actifs et on retrouve aussi plusieurs entreprises spécialisées dans ce domaine. La banque ou la société de financement utilise comme protection les actifs en contrepartie. Cette méthode de financement est assez simple à obtenir si les actifs que vous prétendez acheter sont des actifs habituels.

Une autre option s’offre à vous : le marché des « autres méthodes de financement », qui sera discutée lors de notre prochain article.

____________________

¹« Understanding Alternative Finance: The UK Alternative Industry Report 2014 ». Baeck, Peter; Collins, Liam; Zhang, Bryan, Nesta et The University of Cambridge. Novembre 2014.

fd-heart

Obtenez une consultation financière gratuite

Réservez maintenant
fd-stars

Remplissez le sondage "Cote F" en seulement 9 minutes

Faites le test
fd-speech

Vous avez une question urgente? Demandez à un CFO!

Demandez à un CFO
fd-money

Réservez une session de 30 minutes afin de répondre à vos questions financières

Réservez maintenant